FANDOM


Nous ne sommes pas seuls est le premier épisode de la première saison de la série Aux Frontières du Réel et fait partie des épisodes de la mythologie.

SynopsisModifier

Billy Miles Forêt Oregon Nous ne sommes pas seuls
Par une nuit noire, une jeune femme vêtue d’une chemise de nuit s’élance dans la forêt comme attirée par une force mystérieuse. Lorsqu’elle trébuche et s’arrête, une vive lumière apparaît derrière les arbres. Une silhouette d’homme se dessine, émergeant de la lumière et s’avançant résolument vers elle. Les feuilles se mettent à tourbillonner autour d’eux et ils disparaissent dans la lumière qui les enveloppe.

FORET DE COLLUM
NORD-OUEST DE L’OREGON

Le matin suivant, le détective Miles et le coroner John Truitt inspectent le corps sans vie de la jeune femme qui présente deux petites marques au bas du dos. La victime a du sang séché sous le nez. Le détective Miles reconnaît aussitôt Karen Swenson qui était l’une des camarades de classe de son fils. « Ça recommence, n'est-ce pas? » demande le coroner, mais le détective s’éloigne sans un mot.

QUARTIERS GÉNÉRAUX DU FBI
WASHINGTON, D. C.

Dana Scully Nous ne sommes pas seuls
Dana Scully, jeune agent spécial au FBI, est demandée au bureau du chef de division Scott Blevins. Blevins la fait asseoir et lui pose plusieurs questions sur sa formation et son travail pour le Bureau. Un grand quinquagénaire appuyé sur un classeur écoute la conversation en silence, une cigarette allumée à la main. Scully explique qu’elle a fait ses études en médecine et qu’elle travaille pour le FBI depuis un peu plus de deux ans. Blevins lui parle d’un agent du nom de Fox Mulder que Scully connaît de réputation; ce profileur de talent s’intéresse particulièrement aux dossiers X qui traitent de phénomènes inexpliqués. Le chef de division lui annonce qu’elle est désormais affectée à ces affaires non-classées avec l'agent Mulder et qu’elle saura certainement fournir l'analyse scientifique nécessaire au traitement de ces dossiers.

Scully descend au sous-sol où se trouve le bureau de l’agent Mulder. Les agents font connaissance et débattent sur la plausibilité des phénomènes paranormaux et de l’existence des extraterrestres. Mulder lui présente le cas de Karen Swenson et lui montre une diapositive des marques, lui affirmant que des cas semblables ont déjà été observés ailleurs au pays, et que nul n’a pu expliquer la cause des décès. Une substance inconnue a été retrouvée dans les tissus entourant les marques, mais Scully est incapable d’en identifier la composition chimique.

Les agents prennent un vol pour l’Oregon le lendemain matin. Lorsque l’avion est près d’atterrir, l’appareil se voit secoué par une violente turbulence; Mulder blague qu’ils doivent être arrivés à destination. Mulder et Scully poursuivent leur route dans un véhicule loué et discutent du fait que Karen Swenson n’est pas la seule victime dans cette histoire mais que d’autres étudiants de sa classe ont aussi péri sous d’étranges circonstances; Mulder informe Scully qu’il a demandé à ce qu’on exhume le corps d’une des victimes pour qu’elle puisse procéder à une autopsie. Scully remarque que les rapports d’autopsie précédents ont été signés par un médecin différent que pour celui de Karen Swenson. La radio éteinte se met soudainement à émettre un son strident. Mulder arrête la voiture, sort une bombonne de peinture en aérosol de la valise et inscrit un X sur l’asphalte. Scully l’observe, confuse. Mulder range la peinture et reprend la route, mine de rien.

BELLEFLEUR, OREGON
7 MARS 1992

Ray Soames Cercueil Mutation
Les agents se stationnent près du cimetière où le coroner Truitt les attend. Le cercueil de l’étudiant du nom de Ray Soames est prêt à être retiré de la fosse, mais l’exhumation est interrompue par l’arrivée du Docteur Jay Nemman, auteur du rapport d’autopsie du défunt. L’homme s’interpose et accuse les agents d’insinuer par leurs actions qu’il avait mal fait son travail. Sa fille adolescente l’appelle et le supplie de laisser tomber, ce à quoi le docteur finit par acquiescer. Le grutier poursuit son travail et soulève la charge, mais les sangles usées cèdent; le cercueil tombe et dévale une pente avant de s’arrêter contre un arbre. Mulder l’ouvre et y découvre un cadavre grisâtre qui ne ressemble en rien à un être humain.   

22:56

Scully entreprend l’autopsie du sujet, le décrivant comme « mammalien, » possiblement un chimpanzé ou un orang-outan. Mulder est convaincu que ce qu’ils ont sous les yeux a quelque chose d’extraterrestre, et s’empresse de le photographier sous tous ses angles, ce qui irrite sa partenaire qui croit plutôt que quelqu’un a voulu faire une mauvaise blague. Mulder insiste pour que tout soit analysé en profondeur.

Scully Mulder Ray Soames Autopsie Nous ne sommes pas seuls
Scully s’exécute et découvre un petit objet métallique dans la cavité nasale de Ray Soames.

HÔPITAL PSYCHIATRIQUE OREGON MEMORIAL

COMTÉ DE RAYMON

Mulder et Scully se rendent à l'Hôpital Psychiatrique Oregon Memorial où ils conversent avec le Docteur Glass qui avait traité Ray Soames avant son décès. Le médecin explique que son patient semblait avoir perdu contact avec la réalité et subissait les effets d’un stress post-traumatique. Plusieurs camarades de classe de Soames ont aussi été traités par le Docteur Glass, dont Billy Miles et Peggy O'Dell qui sont toujours patients à cet hôpital. Les agents demandent à les rencontrer, ce à quoi le docteur répond que Billy Miles est dans un état de coma éveillé. Les deux étudiants qui ont été admis à l’hôpital après un accident de voiture se trouvent dans la même chambre; Peggy O'Dell, paralysée des jambes, est assise dans un fauteuil roulant et fait la lecture à Billy Miles qui a les yeux ouverts mais n'interagit pas avec son environnement. Le médecin demande à la jeune femme si elle accepterait de parler aux agents. Peggy ne coopère pas très bien. Mulder demande au docteur s’il serait possible de lui faire passer un examen médical. Peggy s’emporte et déchire son livre. Son nez se met à saigner et elle tombe de son fauteuil. Mulder soulève son vêtement et aperçoit des marques au bas de son dos. Scully les voit aussi et sort de la chambre en colère. Mulder la suit et se met à blaguer, mais Scully n’y trouve rien de drôle car elle a l’impression qu’il en sait plus qu’il ne l’a laissé voir sur le cas et qu’il le lui a caché. Scully déclare qu’elle veut la vérité, et Mulder lui dit clairement qu’il croit que les adolescents ont été enlevés par les extraterrestres et soumis à leurs expériences. Sa partenaire refuse une telle explication et rappelle que toutes les victimes ont été retrouvées près de la forêt; l’endroit devrait leur fournir des indices pertinents pour leur enquête.

Le soir venu, le duo se rend à la forêt de Collum et arpente le terrain à la recherche d’indices. Scully prend une poignée de cendre et la met dans sa poche. En regardant sa boussole, Mulder constate que l’aiguille tourne sans arrêt. Un bourdonnement se fait alors entendre et une lumière apparaît derrière les arbres; une silhouette d’homme s'y dessine. Scully braque son revolver sur lui en déclarant qu’elle est un agent fédéral. L’homme est armé et ne s’avère être nul autre que le détective Miles. Les agents expliquent qu’ils mènent une enquête et lui ordonnent de déposer son arme. L’homme n’est pas intimidé et leur répond qu’ils sont sur une propriété privée, leur exigeant de quitter les lieux sur-le-champ.

Les agents se rendent à leur voiture et décident de retourner au motel. Sur la route, sous une pluie battante, Scully mentionne sa poignée de cendre; Mulder croit qu’elle indique un feu de camp, Scully, que les adolescents étaient membres d’une secte et pratiquaient leurs rites dans la forêt. Soudain, une lumière aveuglante les enveloppe et la voiture s’arrête. Mulder regarde l’heure, qu’il avait notée peu avant l’incident : « Neuf minutes, nous avons perdu neuf minutes! » s’exclame-t-il. Il explique que les témoins d’incidents impliquant des OVNIs clament souvent avoir perdu une période de temps. Mulder sort de la voiture et aperçoit le X qu’il avait inscrit sur l’asphalte. Scully réplique que le temps est une constante et qu’il ne peut pas simplement disparaître. Le moteur de la voiture se remet à tourner et les agents rentrent pour la nuit.

Son portable ouvert sur les genoux, Scully rédige son rapport lorsque le courant est coupé à cause de la tempête. La femme allume une chandelle et décide de prendre une douche; alors qu’elle retire son peignoir, elle sent deux petites inflammations au bas de son dos. Elle se rend à la chambre de Mulder, affolée à l’idée qu’il s’agisse des mêmes marques retrouvées sur les étudiants. Mulder les examine à la lumière d’une chandelle et se met à rire puisque ce ne sont que des piqûres de moustique et qu’il en a lui-même plein le corps. Scully le serre dans ses bras, soulagée. Les agents se mettent à leur aise et engagent une conversation sur leur passé. Mulder raconte que la disparition de sa sœur lorsqu’il avait douze ans a déchiré sa famille. Il parle de ses études en Angleterre, de son retour en Amérique et de la découverte des dossiers X peu après son entrée au FBI. Ces dossiers passionnants l’ont incité à lire tout ce qu’il pouvait trouver sur l’occultisme et les phénomènes paranormaux. Ses recherches l’ont mené à des documents classés secrets qu’il aimerait consulter, mais un individu haut placé lui en a bloqué l’accès; la seule raison pour laquelle il a pu poursuivre son travail est qu’il a de bons contacts au Congrès. Scully ne comprend pas pourquoi il a rencontré cette embûche, mais Mulder croit qu’elle le sait et qu’elle a été envoyée pour l’espionner. Scully l’assure qu’il peut lui faire confiance et qu’elle veut élucider le mystère de Bellefleur, tout comme lui. Mulder lui raconte alors une séance d’hypnothérapie où un certain Docteur Heitz Werber lui a fait revivre l’enlèvement de sa sœur. Paralysé et incapable de répondre aux supplications de la fillette, il a pu se rappeler une vive lumière et une présence dans la pièce. « Cette chose existe, » affirme-t-il, « le gouvernement est au courant. » Le téléphone sonne et Mulder apprend que Peggy O'Dell est morte frappée par une voiture.

Les agents arrivent au lieu de l’accident où le conducteur explique que la jeune paraplégique s’est précipitée sur son véhicule, ayant étrangement retrouvé l’usage de ses jambes. Scully examine la victime et note que sa montre brisée indique l’heure même où elle et son partenaire ont perdu neuf minutes sur la route. Mulder apprend que le laboratoire où se trouvait la dépouille de Ray Soames a été vandalisé et le corps volé. À leur retour, un incendie que les pompiers tentent de contrôler ravage le motel où se trouvaient leurs documents et l’ordinateur portable de Scully. Une adolescente terrifiée se présente aux agents, déclarant qu’elle est Theresa Nemman et qu'elle recherche leur protection. Les agents l’amènent dans un restaurant où elle leur raconte qu’elle se retrouve souvent dans la forêt sans se souvenir de ce qui l’y a entraînée et qu’elle craint de subir le même sort que ses camarades de classe puisqu’elle a aussi les marques au bas du dos. Mulder reconnaît sa voix comme étant celle qui lui a annoncé la mort de Peggy O’Dell; il réalise qu’elle est la fille du docteur Jay Nemman qui tente de cacher la vérité en pensant qu’il pourra protéger sa fille. Theresa se met à saigner du nez. Jay Nemman, accompagné du détective Miles, arrive au restaurant mécontent et ramène Theresa avec lui. Scully croit que le médecin et le détective sont responsables de la destruction des preuves qui se trouvaient dans leurs chambres et au laboratoire. Les agents se rendent au cimetière de Bellefleur pour découvrir que les corps des deux autres victimes ont aussi été exhumés.

5 :07

Fox Mulder Dana Scully Cimetière Bellefleur Oregon Nous ne sommes pas seuls
Dans un moment eurêka, Mulder déclare qu’il connaît le responsable et qu’il s’agit de Billy Miles, ce que sa partenaire a bien du mal à avaler. Mulder souligne que tous les événements indiquent un cas d’enlèvement par les extraterrestres et que les marques sont le signe d’un test provoquant des mutations génétiques pouvant expliquer le cadavre méconnaissable de Ray Soames. Les neuf minutes ont été perdues lors d’une intervention extraterrestre ayant pris contrôle du temps et guidé Billy Miles et ses victimes vers la forêt. Scully se met à rigoler mais accepte de mettre cette théorie à l’épreuve.  

Durant la journée, les agents se rendent de nouveau à l’hôpital psychiatrique où ils trouvent Billy dans son état habituel. Scully observe que la plante de ses pieds est couverte d’une cendre semblable à celle qu’elle a ramassée dans la forêt de Collum et en prélève un échantillon. Le premier échantillon a cependant été détruit dans l’incendie et les agents retournent à la forêt pour en trouver d’autre le soir venu. À

Mulder Lumière Forêt Oregon Nous ne sommes pas seuls
leur arrivée, les agents remarquent le véhicule du détective Miles et un cri lointain attire leur attention. Comme ils s’élancent afin d’en trouver la source, Scully reçoit un coup à la tête et s’affaisse. Elle lève les yeux étourdie et aperçoit le détective qui lui répète de ne pas se mêler de cette histoire. L'homme poursuit Mulder et le menace de son arme. Mulder l’accuse d’avoir été au courant de tout depuis le début et qu’une autre victime est sur le point de trouver la mort. Billy Miles se présente à eux, soulevant Theresa Nemman dans ses bras alors qu’un tourbillon de vent et une vive lumière les enveloppe. La lumière s’évanouit et Billy Miles reprend conscience, les marques ayant disparu de son dos. Theresa Nemman est saine et sauve et le détective serre son fils dans ses bras. Scully, qui avait aperçu la lumière de loin, s’avance vers Mulder tout à fait abasourdie.

22 MARS 1992
QUARTIERS GÉNÉRAUX DU FBI
WASHINGTON, D.C.

De retour à Washington, l’agent Mulder fait appel au Docteur Heitz Werber afin d’interroger Billy Miles sous hypnose. Scully, Blevins, le Fumeur ainsi qu’un agent senior observent la scène derrière une glace sans tain. Billy Miles raconte que ses amis et lui étaient rassemblés dans la forêt pour célébrer la fin du secondaire quand la lumière lui est apparue pour la première fois. Il a été emporté dans une salle d’examen où on lui a inséré un petit appareil dans la cavité nasale et soumis à plusieurs tests. Il devait amener ses camarades de classe aux examinateurs afin qu’ils prennent part aux tests à leur tour; la lumière le guiderait et personne n’en saurait rien. Après un temps, les examinateurs lui ont appris que l’expérience avait échoué, qu’ils allaient bientôt partir et que toute trace de leur passage devait être éliminée. Billy avoue alors sa crainte de les voir revenir.

Blevins entraîne Scully vers son bureau et déclare que cette histoire d’enlèvement par les extraterrestres ne tient pas la route. Scully explique que son rapport ne décrit que ce qu’elle a vu, mais confirme que la théorie de l’agent Mulder ne peut pas être validée. Blevins ne voit pas le but de poursuivre les enquêtes des dossiers X, mais Scully lui rappelle que des crimes ont réellement été commis. Elle lui remet aussi le petit appareil retiré de la cavité nasale de Ray Soames qui se trouvait dans sa poche lors de l’incendie; le métal avec lequel il a été fabriqué n’a pas pu être identifié. Blevins lui demande quelle est l’opinion de Mulder sur ce dossier, ce à quoi elle répond : « L’agent Mulder croit que nous ne sommes pas seuls. »

Dans un vaste entrepôt du Pentagone, le Fumeur se fraie un chemin entre les étagères où il trouve une boîte contenant plusieurs appareils semblables à celui de Ray Soames. Il y range celui que Scully leur a remis et quitte l’entrepôt après l’avoir verrouillé avec sa passe.

DistributionModifier


NotesModifier