FANDOM


Les Hybrides
Dans le contexte du projet de colonisation, un hybride est un être obtenu par le biais d'une manipulation génétique mêlant l'ADN extraterrestre et l'ADN humain. Certains humains sont devenus hybrides par thérapie génique alors que d'autres ont été conçus par processus d'hybridation.

Historique

Lorsque le Syndicat a conclu une alliance avec les colons extraterrestres en 1973, un foetus extraterrestre leur a été remis en échange de membres de leurs familles qui seraient soumis à certains tests. Ce foetus leur donnait accès à l'ADN extraterrestre et leur permettait d'expérimenter afin d'élaborer une race hybride entre l'homme et l'extraterrestre. Une méthode scientifique leur a aussi été enseignée afin d'obtenir des résultats concluants; le Syndicat avait d'abord invité des scientifiques nazis et japonais à venir en Amérique pour participer aux expériences en utilisant l'ADN extraterrestre prélevé sur des cadavres trouvés sur le site de Roswell, au Nouveau-Mexique, mais leurs tentatives avaient échoué. Le contrat stipulait que ces hybrides ne seraient pas détruits par les colons, mais utilisés comme esclaves. Les membres du Syndicat ne se résignaient cependant pas simplement à ce sort; ils comptaient développer un vaccin contre l'huile noire et tenter de se protéger contre l'envahisseur lorsqu'il reviendrait. Les chercheurs du Syndicat sont parvenus à créer des séries de clones hybrides sains, et ces clones avaient une apparence humaine afin de s'intégrer à la société incognito mais avaient le même sang toxique que les extraterrestres et certaines de leurs capacités particulières telles respirer sous l'eau et la guérison rapide des blessures. Ces attributs les rendaient invulnérables et il n'était possible de les tuer que par l'insertion d'une arme ou du stylet extraterrestre dans la nuque, le point faible des extraterrestres. Ces clones étaient créés à partir d'ovules prélevés chez les femmes enlevées ou de foetus humains obtenus dans des cliniques d'avortement où travaillaient les chercheurs du Syndicat. L'embryon se formait et grandissait dans un réservoir rempli d'un liquide amniotique verdâtre jusqu'à ce qu'il ait atteint le stade de développement voulu pour la tâche qui lui serait confiée.

Les Expériences

Hybrides Monstres d'utilité publique II

Des cadavres d'hybrides jetés dans une fosse commune à l'Institut de Recherche pour la maladie de Hansen.

Les patients de l'Institut de Recherche pour la maladie de Hansen en Virginie Occidentale ont été parmi les premiers à être utilisés par des scientifiques japonais pour des tests de thérapie génique visant à en faire des hybrides. L'ADN extraterrestre utilisé avait été prélevé sur les cadavres d'extraterrestres retrouvés sur le site d'écrasement de Roswell, au Nouveau-Mexique. La majorité de ces patients n'étaient pas lépreux, comme l'appellation de l'institut le suggère, mais des itinérants ou des aliénés qui y avaient été amenés après avoir reçu des traitements qui changeaient leur physionomie, leur donnant l'apparence d'êtres mi-humains, mi-extraterrestres et leur laissant de graves brûlures sur le corps. Ces hybrides ratés ont été éliminés en masse et empilés dans des fosses communes par le Syndicat. Des expériences semblables ont été pratiquées par des scientifiques Nazis, donnant les mêmes résultats; les hybrides ont ensuite été rassemblés dans des wagons de marchandise et asphyxiés au cyanure, ces hybrides étant d'ailleurs dénomés "marchandise" par les membres du Syndicat. Ces expériences infructueuses ont cepedant révélé que les hybrides étaient immunisés contre l'huile noire.
Ray Soames Cercueil Mutation

Le cadavre de Ray Soames ayant subi des mutations génétiques post-mortem.

Une autre expérience d'hybridation par thérapie génique a été l'expérience de Bellefleur, en Oregon, où plusieurs adolescents ont reçu des injections au bas du dos et chez qui un petit appareil de communication a été inséré dans la cavité nasale. Plusieurs de ces étudiants ont été retrouvés morts dans la forêt où ils s'étaient réunis pour célébrer leur graduation. Après avoir exhumé l'un des corps longtemps après sa mort pour une seconde autopsie, l'on a constaté que la morphologie des étudiants décédés avait changé post-mortem pour aussi prendre l'apparence d'êtres mi-humains, mi-extraterrestres. Billy Miles, l'un des étudiants ayant survécu à l'expérience était demeuré dans un état végétatif, et une autre, Peggy O'Dell, était paralysée des jambes. On a pourtant découvert que ces étudiants retrouvaient leurs fonctions normales lorsque l'appareil de communication était activé et les guidait là où ils devaient aller.


Cancéreux Hybride Les Hybrides

Le Docteur Secare guéri du cancer et devenu hybride par thérapie génique.

En 1994, un certain Docteur Terrance Berube qui effectuait des recherches sur le cancer à Gaithersburg, au Maryland, a été utilisé à son insu par le Syndicat pour des expériences d'hybridation par thérapie génique; l'un de ses confrères cancéreux, le Docteur William Secare, a accepté de prendre part à l'expérience, trouvant la guérison par le fait même, mais devenant aussi hybride, développant des habiletés extraterrestres telles respirer sous l'eau et guérir rapidement des blessures. Son sang a également pris une teinte verte et a acquis les propriétés toxiques du sang extraterrestre. Comme le Syndicat voyait que le projet progressait trop rapidement et prenait une tournure hors de son contrôle, il a fait exécuter les deux médecins, le Docteur Berube par strangulation déguisée en suicide, et le Docteur Secare d'une balle dans la nuque, le seul point faible des hybrides. Cinq autres cancéreux comme le Docteur Secare ont aussi passé par le processus d'hybridation dans de larges réservoirs remplis d'un liquide verdâtre dans un laboratoire aménagé dans un entrepôt connu sous le nom de "Zeus Storage." L'installation a été démontée et les patients éliminés peu avant la mort du Docteur Secare.


Famille Kane Musée Rouge

Les cobayes de Delta Glen rassemblés à l'église du Musée Rouge.

La substance contenant de l'ADN extraterrestre trouvée dans le laboratoire du Docteur Berube a aussi été utilisée dans la région de Delta Glen, au Wisconsin, par le Docteur Larson, un médecin de campagne qui en avait inoculé ses patients depuis leur enfance. La substance était également administrée au bétail élevé et consommé par la population locale. Les vieillards ont commencé à observer une "loi de la jungle" et une inquiétante aggressivité chez les jeunes. Sept viols attribués à des adolescents inoculés ont été commis dans une courte période. Beth Kane, mère d'un des garçons traités par le Docteur Larson a remarqué que son fils Gary n'avait jamais été malade de sa vie, ayant développé l'immunité des hybrides. L'église du Musée Rouge, une secte végétarienne locale fondée par un médecin californien du nom de Richard Odin n'avait jamais été en contact avec la substance et était sans le savoir utilisée comme groupe témoin pour noter les différences avec les cobayes de Delta Glen. Lorsque le FBI est venu enquêter sur cette affaire, L'homme aux cheveux en brosse a été envoyé pour éliminer les sujets impliqués dans l'expérience et brûler l'abattoir. Le tueur à gages du Syndicat a provoqué la mort du Docteur Larson, a tiré le fils du shériff ainsi que le fermier qui inoculait le bétail, mais a été tué par le shériff avant de pouvoir faire d'autres victimes. La fin des "doses de vitamines" du Docteur Larson a causé une maladie semblable à une grippe sévère chez ses patients.


Emily Sim Emily II

Emily Sim dans une chambre hyperbare.

Emily Sim faisait partie d'un groupe d'enfants produits à partir des ovules prélevés chez les femmes enlevées (ceux de Dana Scully dans ce cas) suivant une méthode différente de celle utilisée pour les clones hybrides. Ces enfants avaient hérité du bagage génétique de leurs mères biologiques et étaient nés de dames âgées droguées pour la procédure et vivant dans une maison de retraite gérée par le Syndicat. Les petits hybrides étaient ensuite adoptés par des familles humaines qui ne se doutaient de rien. Ces expériences n'avaient pas été un grand succès puisqu'Emily était née avec de graves troubles sanguins et devait suivre une thérapie génique offerte par la compagnie pharmaceutique Prangen à San Diego pour sa survie. Cette compagnie était en partie gérée par le Syndicat qui y avait positionné un médecin hybride du nom d'Ernest Calderon. Lorsque les parents adoptifs d'Emily ont été assassinés suite aux soupçons de madame Sim, Emily a été prise en charge par l'État et retirée du programme chez Prangen. Sa santé s'est vite déteriorée puisque la médecine conventionelle ne lui était d'aucun secours. Elle est décédée à l'âge de trois ans. Des tests et radiographies ont démontré que son anatomie différait beaucoup d'un être humain et qu'elle présentait les particularités d'un hybride telles le sang toxique et une vulnérabilité au niveau de la nuque.

Les Scientifiques

Gregor Scientifique Hybride

Un clone hybride de la série des Gregors.

L'une des premières séries de clones viables produits par hybridation et impliqués dans le projet de colonisation a été baptisée «Gregor» d'après le nom donné à chaque clone de la série. Ces hommes avaient été clonés à partir de deux hybrides créés par les colons et étaient venus sur Terre pour prendre part à la colonisation sans que ce plan soit approuvé. Les Gregors, éparpillés dans différents états, sont devenus des hommes influents dans le corps médical américain et y ont obtenu des positions stratégiques, entre autres dans des cliniques d’avortement où ils pouvaient utiliser les fœtus avortés pour poursuivre leur travail d’hybridation. Cinq de ces clones sont les docteurs Dale Gayheart de la ville de New York, Harvey Buchanon de Teaneck au New Jersey, Landon Prince de Scranton, Pennsylvanie, Aaron Baker de Syracuse, New York ainsi que James Dickens de Washington, D.C. Il semblerait que les Gregors aient participé à la création d'une série de clones hybrides de Samantha Mulder (l'une d'elles parle de l'un d'eux comme de son père). Tout comme les médecins Gregor, ces femmes travaillaient dans une clinique d'avortement située à Rockville, au Maryland, et y poursuivaient des expériences d'hybridation.
Gregor Samantha Colonie clones Hybrides

Un clone de Samantha Mulder accompagnée d'un Gregor.

Les colons comprenant qu'ils menaient à leur façon le projet de colonisation sans respecter le rôle qui leur était assigné, un mercenaire extraterrestre a été envoyé pour les éliminer avec succès. Sachant leur vie menacée, les clones de Samantha Mulder désiraient que la première créée soit protégée pour la continuation du projet, mais voyaient les autres de la série comme "superflues." Il est intéressant de noter que leur métier étant d'avorter des êtres humains pour l'accès au "tissu foetal" comme matière première, n'accordant pas de valeur particulière à la vie qu'elles enlevaient, ces clones n'en accordaient pas non plus à la leur, à part leur utilité dans la colonisation.

Kurt Crawford Clones Hybrides

Les hybrides Crawford à l'oeuvre au Centre de Recherche Lombard.

Une autre série de clones hybrides du même type que les Gregors et Samanthas étaient les Kurt Crawford. L'un d'eux portait ce nom, du moins, mais on ignore s'ils utilisaient tous le même ou en avaient des différents, comme les médecins de la série Gregor. Un groupe de ces clones travaillait au Centre de Recherche Lombard à Allentown, en Pennsylvanie, une ville où plusieurs femmes avaient été enlevées et leurs ovules prélevés pour les expériences d'hybridation. La tâche des hybrides Crawford consistait à produire d'autres clones, entre autres de Samantha Mulder et d'eux-mêmes, certains des clones enfants servant de main-d'oeuvre pour les expériences agricoles du Syndicat. Rien ne laisse croire qu'ils avaient collaboré avec les Gregors et Samanthas éliminés par le mercenaire, et leurs actions démontrent qu'ils avaient une position fort différente au sujet de la colonisation. Leur lieu de travail comportait une voûte où les ovules étaient réfigérés, dont ceux de l'agent Dana Scully, de Penny Northern et de Betsy Hagopian; les Crawford y puisaient la ressource composant la moitié de la matière première nécessaire à la production des hybrides.


Dr Calderon Emily

Scully et le détective Kresge abordent le Docteur Ernest Calderon.

Un hybride du nom d'Ernest Calderon résidant à San Diego, en Californie, contribuait à la création d'hybrides expérimentaux créés à partir des ovules de femmes enlevées. Cette tâche consistait à inséminer l'embryon produit in vitro dans l'utérus de vieilles dames droguées et ayant reçu d'importantes doses d'oestrogène et de progestérone pour rendre la grossesse possible. Puisque ces petits hybrides présentaient de graves troubles de santé, le docteur Calderon était employé par la compagnie pharmaceutique Prangen où il leur faisait suivre une thérapie génique dans l'espoir qu'ils recouvrent la santé et puissent aussi prendre part au projet de colonisation. Il semblerait que le Docteur Calderon fasse aussi partie d'une série de clones, puisqu'un homme identique est aperçu procédant à l'arrestation du rénégat Jeremiah Smith dans l'un des bureaux du Département de la Sécurité Sociale à Washington, D.C. en 1996.

Les Bureaucrates

Jeremiah Smith Ouvrière voiture tout ne doit pas mourir

Un hybride de la série des Jeremiah Smith.

Une série de clones hybrides présentant de remarquables attributs était la série des Jeremiah Smith. Les Jeremiah Smith pouvaient non seulement se guérir rapidement de toute blessure, mais aussi guérir les autres de leurs diverses maladies ou blessures et aussi changer d'apparence tels des caméléons, prenant celle de qui ils voulaient, tout comme les mercenaires extraterrestres. Six d'entre eux travaillaient dans les bureaux administratifs du Département de la Sécurité Sociale où ils cataloguaient les humains vaccinés contre la variole, chaque vaccin comportant une protéine unique servant à identifier la personne inoculée. Les six portaient le nom de Jeremiah Smith, mais vivaient dans différentes villes américaines, l'un demeurant à Seattle dans l'état de Washington, un autre à Cupertino, en Californie, un autre à Chicago, dans l'Illinois, un à Miami, en Floride, un dans la ville de New York et le dernier dans la capitale, à Washington D.C. Le Syndicat ne leur permettait pas d'utiliser leur pouvoir de guérison sur la population américaine et leur avait confié une tâche simple et définie malgré leurs grandes capacités. Les informations cataloguées sur le programme d'éradication de la variole étaient liées aux expériences du Syndicat avec de nouvelles souches de virus en milieu agricole.

Les Ouvriers agricoles

Main d'oeuvre agraire Kurt Crawford

Deux ouvriers hybrides de la série des Crawford.

Comme certaines expériences du projet de colonisation touchaient à l'agriculture, des clones hybrides ont été utilisés comme horticulteurs et apiculteurs pour travailler dans des fermes isolées où ils entretenaient des plantations de ginseng, de maïs, ainsi que d'immenses ruchers dont les abeilles devenaient porteuses de virus en recueillant le pollen de plants infectés. Les hybrides de la main-d'oeuvre agraire étaient immunisés contre ces maladies et ne craignaient pas les piqûres des abeilles qu'ils côtoyaient quotidiennement, sans protection. Le travail manuel exigé étant relativement simple, le Syndicat employait des enfants hybrides pour l'accomplir, une série de garçons et une série de filles vivant en groupes de deux (un garçon et une fille) dans des chalets construits à proximité de la plantation. Comme l'une de ces fermes était située en Alberta, au Canada et une autre en Tunisie, l'on constate que les expériences du Syndicat s'étendaient tout autour du monde.
Abeille Ouvrière Samantha Mulder Clone

Une jeune ouvrière hybride tirée de Samantha Mulder.

Ces enfants hybrides étaient autonomes et aucun adulte ne les supervisait. La zone de la parole était non fonctionnelle dans leur cerveau et ils s'affairaient en silence. Ils pouvaient cependant comprendre le langage verbal et non verbal et y répondre par les gestes ou le regard. On ignore si cette caractéristique était un défaut génétique ou si elle était voulue, mais le seul but de leur existence étant de travailler, leur éducation représentant une dépense inutile d'énergie, ce mutisme leur était probablement infligé à la conception. Il est possible de voir dans ces personnages une critique sociale de la traite des enfants qui se voient incapables de s'exprimer et de pleinement saisir le tort qui leur est fait.  Deux individus utilisés pour la création de ces séries de clones étaient Samantha Mulder et le garçon à l'origine de Kurt Crawford. Ceci laisse entendre que certains de ces ouvriers avaient été clonés à partir des membres de famille du Syndicat. Les ovules des femmes enlevées ayant servi à leur conception, l'on peut compter Penny Northern, Dana Scully, Betsy Hagopian et Lottie Holloway parmi leurs mères biologiques.

La Police hybride

Police Hybride Emily

Un agent de la police hybride procédant à l'exécution du Docteur Ernest Calderon.

Semblable aux mercenaires extraterrestres, la police hybride était formée d'hybrides produits par le Syndicat et chargés de maintenir la loi et l'ordre en ce qui concernait le projet de colonisation. Ces hybrides pouvaient changer d'apparence comme les Smith, facilitant leur intrusion dans les divers lieux où ils devaient intervenir. Ces hybrides avaient possiblement procédé à l'arrestation de Jeremiah Smith en 1996, mais étaient clairement impliqués dans l'incident touchant la petite Emily Sim, ayant assassiné ses parents adoptifs Marshall et Roberta Sim, ainsi que le Docteur Ernest Calderon puisqu'il avait failli dans ses responsabilités et attiré l'attention du FBI sur les expériences du Syndicat. La police hybride était munie de stylets pour l'exécution de ses compatriotes fautifs et simulait des suicides pour les humains nuisant au projet. Après avoir tué le Docteur Calderon, deux de ces hybrides ont pris son apparence pour poursuivre son travail et confondre les enquêteurs.

Cassandra Spender

Cassandra Spender Hybride Toute la vérité

Cassandra Spender devenue hybride par thérapie génique.

C'est en 1999 que l'hybridation par thérapie génique tentée à répétition par les scientifiques du Syndicat a finalement donné les résultats escomptés. Le sujet hybridé était Cassandra Spender, l'ex-femme du Fumeur, enlevée et soumise à des tests depuis les débuts du projet. Le corps de la femme pouvait désormais se guérir rapidement et présentait la composition sanguine verdâtre et toxique des hybrides. Cet accomplissement signifiait que la colonisation pouvait débuter, et le Syndicat s'est vu donner un point de rencontre à la base aérienne El Rico, à Washington, D.C., où il avait aussi conclu l'alliance avec les colons extraterrestres en 1973. Il s'agissait cependant d'un piège; un groupe de rebelles sans visage s'est plutôt présenté à ces hommes ainsi qu'à leurs familles et les ont brûlés vifs. Seul le Fumeur est parvenu à se sauver en voiture avec Diana Fowley.

Les expériences d'hybridation menées par le Syndicat ont ainsi pris fin. Le projet de colonisation allait se poursuivre avec les super-soldats créés par les colons à partir de sujets enlevés.

Le Mouvement de résistance

Certains clones hybrides se sont opposés au projet de colonisation, apparemment dotés d'un sens de l'éthique en quelque sorte absent chez les autres. Conscients de la souffrance causée par les enlèvements et les tests ainsi que l'hégémonie qui s'ensuivrait, l'un des Jeremiah Smith et les hybrides Crawford ont choisi de désobéir aux instructions reçues et d'aider les victimes du projet. Le premier à se manifester a été Jeremiah Smith (celui de Washington, D.C.). Il a guéri plusieurs individus blessés par balle lors d'une fusillade dans un restaurant ainsi que le Fumeur après l'avoir confronté et lui avoir révélé qu'il souffrait d'un cancer. Il a ensuite amené l'agent Fox Mulder en Alberta pour lui faire connaître les expériences préparatoires du Syndicat et des colons extraterrestres qui comptaient infecter la population par le biais de piqûres d'abeilles porteuses du virus de l'huile noire. Il a aussi permis à l'agent de rencontrer une série de jeunes clones muets de sa soeur, dénoncant la création et l'utilisation d'enfants hybrides comme esclaves du projet.

Mulder Kurt Crawford Journal de Mort

L'un des hybrides Crawford aidant Fox Mulder dans ses recherches.

Les agents Mulder et Scully ont rencontré l'hybride Kurt Crawford alors qu'ils cherchaient les origines du cancer de Scully développé suite à son enlèvement, comme pour plusieurs autres femmes avant elle. Ce clone hybride, et peut-être d'autres de sa série, s'était joint au groupe de soutien de ces femmes et avait créé un lien de confiance avec elles. Habiles avec les systèmes informatiques, les hybrides Crawford pirataient les banques de données des divers centres de recherche du Syndicat pour obtenir les dossiers médicaux des femmes malades et tenter de les sauver. Le premier Crawford rencontré par les agents a été assassiné par un membre du Syndicat. L'agent Mulder n'a pu connaître la réelle identité de ces hybrides que lorsqu'il a surpris leur groupe complet au Centre de Recherche Lombard. Les hommes lui ont expliqué ce qui avait rendu les femmes malades et ont exprimé leur désir de contrecarrer le projet de colonisation, possiblement avec l'aide des clones en gestation sur lesquels ils veillaient. Les hybrides Crawford considéraient les femmes enlevées comme leurs mères puisque leurs ovules avaient été utilisés pour les créer. Mulder a pu avoir accès à la voûte où ces ovules étaient réfrigérés et a emporté un échantillon de ceux de sa partenaire. Ces ovules ont été utilisés plus tard par l'agent Scully dans sa tentative d'avoir un enfant par fécondation in vitro.

Il semblerait qu'il y aurait eu connivence entre Jeremiah Smith et les hybrides Crawford, puisque les Crawford savaient que l'agent Mulder avait visité la ferme albertaine et rencontré de jeunes clones de leur série. La visite leur avait possiblement été racontée par Smith qui avait réussi à échapper au mercenaire extraterrestre qui le poursuivait.

Theresa Hoese Jeremiah Smith

Jeremiah Smith guérissant les victimes d'enlèvement.

Quelques années plus tard, après l'assassinat des membres du Syndicat et de leurs familles par l'intervention violente de rebelles sans visage, les colons extraterrestres ont initié le projet des super-soldats, utilisant des humains qu'ils enlevaient et transformaient pour les rendre indestructibles. Informé de ce plan, Jeremiah Smith recueillait les victimes qu'il pouvait trouver et les guérissait avant qu'elles ne subissent la métamorphose qui en feraient des ennemis du genre humain. À ses dires, ce Smith était le seul à aider ces victimes, ce qui indique que l'homme était peut-être le dernier de sa série, les autres ayant été éliminés par les mercenaires extraterrestres ou le Syndicat, ou qu'il était le seul à s'être opposé au projet de colonisation et non sa série entìère. Ce qui est advenu des Crawford du Centre de Recherche Lombard n'est jamais révélé.

Période de gestation

Kurt Crawford Hybrides Gestation Maturation Centre de Recherche Lombard Journal de Mort

Des clones hybrides en gestation au Centre de Recherche Lombard.

Il semblerait qu'un clone hybride puisse parvenir à maturité beaucoup plus rapidement qu'un être humain à cause de son ADN extraterrestre et du liquide amniotique dans lequel il se développe. Un Petit-Gris conçu par infection à l'huile noire se forme dans son hôte en quelques jours seulement, naît en tant que Griffu et mue quelques jours plus tard, ayant pris sa forme définitve de Petit-Gris adulte. Si la période de gestation et de maturation d'un hybride était semblable à celle d'un humain, les Jeremiah Smith, qui sont les hybrides les plus âgés, auraient été créés autour de 1930, bien avant que l'alliance entre le Syndicat et les colons ait été conclue. Des hybrides en gestation d'environ 10 ans en âge humain sont découverts par l'agent Mulder au Centre de Recherche Lombard en 1997, ce qui indique que les clones hybrides grandissent et demeurent dans leur liquide amniotique jusqu'à ce qu'ils aient atteint l'âge désiré pour la tâche qui leur sera confiée. L'utilisation d'enfants hybrides comme main-d'oeuvre par le Syndicat s'explique probablement par le fait que ces jeunes hybrides soient disponibles pour le travail plus tôt qu'un adulte qui demande une période de gestation plus longue.

Vie Familiale

Les clones hybrides n'ont pas de famille ou de parents comme en ont les humains puisqu'ils sont conçus in vitro et grandissent dans des laboratoires. Ils semblent cependant se considérer les uns les autres comme des membres d'une famille ainsi que comme des collègues. Les clones d'une même série se comportent comme des frères et soeurs et traitent les clones plus âgés comme des figures parentales. L'on voit d'ailleurs un des clones adultes de Samantha Mulder parler d'un des Gregors comme de son père.

L'un des termes employés pour désigner les clones hybrides est "abeille;" les hybrides n'existent que pour travailler, ne jouissant d'aucun droit ou liberté selon la perspective des colons et du Syndicat. Jeremiah Smith explique, en parlant des enfants de la main-d'oeuvre agraire, que l'intervention de parents gaspillerait leur énergie, et que c'est là la raison de leur autonomie. Le contact avec les êtres humains semble se limiter aux obligations liées au travail.

La seule série d'hybrides ayant manifesté un intérêt pour ses parents biologiques est la série des Kurt Crawford de Pennsylvanie. En effet, ces clones fréquentaient les femmes enlevées dont les ovules avaient servi à leur conception (l'un d'eux faisait partie de leur association ufologique, mais étant identiques, ils pouvaient passer pour le même individu et fréquentaient possiblement tous ce cercle). On ignore si ces femmes savaient que ces hommes étaient leurs fils, qu'ils étaient plusieurs, ou si elles connaissaient leur vraie nature, mais les Crawford les appellaient leurs mères.

On ignore aussi si les clones hybrides peuvent se marier et se reproduire, mais on ne les voit jamais dans ce contexte. Les efforts des Gregors et Samanthas ne reposant que sur le clonage, tout semble indiquer qu'il s'agisse là de leur seule façon de se multiplier.

Notes

L’idée d’êtres hybrides se développant dans de grands incubateurs remplis de liquide amniotique verdâtre provient de témoignages recueillis de victimes d’enlèvement qui racontent avoir été amenées dans des laboratoires extraterrestres lors de leur expérience. Ces incubatoriums généralement situés sur le vaisseau spatial présentent de tels réservoirs où les victimes voient des hybrides de toutes sortes et on leur affirme que certains d’entre eux sont leur progéniture. Ces réservoirs contiennent parfois des corps humains mutilés ou des parties de corps humains. On déclare aux visiteurs que le même sort leur est réservé s’ils refusent de coopérer.

Apparitions